Mon parcours

Je suis infirmier de formation. Un choix d’étude mûrement réfléchi et qui s’est avéré être une évidence après avoir passé des vacances d’été avec des personnes handicapées. Après un parcours de 15 ans en milieu hospitalier, des urgences à la réanimation, tout cela m’a amené progressivement à me spécialiser en Anesthésie.

Aujourd’hui, je travaille essentiellement en bloc opératoire,  univers reconnu comme froid et stressant pour tout patient qui doit un jour le fréquenter par obligation. Ce sentiment m’a toujours interpellé, c’est pourquoi ma priorité en lien avec « la technique « de l’anesthésie, est l’accueil du patient. Pour cela un bonjour, un petit mot gentil, une petite discussion, toucher la main ,…sont autant de signes d’empathie essentiels pour moi, rassurant pour la personne ou les liens de confiance s’établissent avec l’équipe dès l’arrivée. Cela conditionne  » l’après opération », c’est à dire la qualité du réveil,  la gestion de la douleur, la rapidité de rétablissement…. en quelque sorte une grande partie du  succès de l’intervention.

Ma maturité professionnelle m’a entraînée à vouloir « plus », c’est à dire trouver le moyen d’ aider le patient, mais avant tout la personne à mieux vivre ce temps si particulier de l’intervention, l’anesthésie. Car le patient n’a pas peur de l’intervention, mais le plus souvent de l’Anesthésie .

Après des recherches, l’hypnose s’est imposée à moi comme une évidence, je me suis donc tourné vers l’hypnose Ericksonnienne.

l’Hypnose Ericksonienne à laquelle j’ai été formée, permet ou plutôt facilite cette relation de confiance, de proximité…voir même d’empathie. J’ai vu l’hypnose se développer tout doucement dans les blocs opératoires , elle est à mes yeux une des réponses incontournable à l’humanisation des hôpitaux. Un séjour à l’hôpital doit être un passage vers un nouveau départ , mais en aucun cas un traumatisme.

Et c’est avec beaucoup de plaisir qu’aujourd’hui je développe l’hypnose au bloc opératoire, en cabinet pour la prise en charge de la douleur et  l’arrêt du tabac . Mais je prépare également les patients à une intervention ou tout autre événement en les initiant à l’auto-hypnose.